Level 26, T2: Dark Prophecy – Anthony E. Zuiker, Duane Swierczynski

level_26-anthony_e_zuiker-tome_2-dark_prophecyLa suite de l’histoire de Sqweegel. En tout cas, c’est dans cet état d’esprit que j’ai acheté le livre. 

Sqweegel était terrifiant, il avait réussi à me faire douter du fait que j’étais seule dans une chambre, et me faire surveiller le moindre recoin de la chambre, au cas où un malade dans son genre ait pu se faufiler pour m’y attendre.

Pas très malin de ma part, mais belle réussite de l’auteur: on flippe.

L’histoire de ce second volet se situe après la fin du premier tome, quand notre héros, Steve Dark a raccroché les gants et .. s’ennuie. Il voudrait avoir une vie de famille normale, mais n’arrive pas à se décrocher des grands méchants qu’il traque.

Et c’est donc le gros méchant qui va le faire sortir de sa tanière, avec la collaboration d’une nana un peu mystérieuse.

Je n’ai pas adhéré autant que le premier tome. Ça se lit toujours très vite, on a même un peu le sentiment qu’il s’agit d’un épisode de série TV. L’intrigue est intéressante, mais les motivations du tueur ne m’ont pas paru être à la hauteur de l’histoire, je m’attendais à quelque chose de plus.

La fin augure des drôles de choses pour Dark. J’ai acheté ce livre alors que j’étais en déplacement et sans livre, je crois que je ferais la même chose avec le tome 3; je ne suis pas impatiente de savoir ce qui va se passer, mais plutôt curieuse.

Steve Dark n’est pas particulièrement attachant, les autres personnages non plus, et on ne les connaît finalement pas très bien. L’auteur sème ça et là des indices sur le passé et l’enfance de notre héros, mais c’est tellement « peu » que c’est surtout agaçant avant d’être réellement frustrant.

C’est en dessous du tome 1, et j’espère que le 3 conclura bien cette histoire.

En tout cas, ce tome fait bien moins peur que le précédent! on est dans le thriller/polar presque classique!

Et en ce qui concerne les à côtés du livre, le film et les flashcodes disséminés à chaque chapitre, je vote contre: je lis un livre, ou je regarde la TV. J’ai du mal à faire les deux en même temps. Mais peut être est ce dans l’air du temps…?

Déception, donc. Et qui s’oublie vite (contrairement au premier dont je me souviens bien finalement).

413 pages, ed. J’ai lu, 2012. Trad. P. Loubet

Publicités

Alors? un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s