Les 1001 nuits

1001_nuitsL’avantage, avec les livres tombés dans le domaine public, c’est que l’on peut lire des choses qu’on aurait pas forcément choisi et acheté.

Je connaissais vaguement le principe de l’histoire, mais je ne m’attendais pas à ça. La princesse Shéhérazade tente de sauver sa vie en racontant, toutes les nuits, une histoire à son mari.

On lit donc une foultitudes de petits contes, tout différents, qui s’imbriquent les uns dans les autres.

C’est joli, merveilleux, agréable MAIS (oui, il y a un mais): c’est répétitif: le début et la fin de chaque chapitre sont des répétitions à l’infini! Ensuite, le livre est long et tous les contes ne nous parlent pas forcément de la même manière, le tout induisant un peu de lassitude et enfin, les contes sont tellement inbriqués les uns dans les autres, qu’on ne se souvient plus du pourquoi du comment!

Je dirais donc que c’est un livre dans lequel il faut piocher: on peut lire quelques contes, poser le livre et y revenir plus tard.

Je n’ai lu qu’une partie de ces histoires (même pas la moitié) mais c’est une lecture qui dépayse et permet de s’évader.

Pour ceux qui aiment l’orient, c’est en tout cas un incontournable!

Illustration par Sani ol-Molk (1814-1866)

Publicités

Une réflexion sur “Les 1001 nuits

  1. Pingback: Des livres pour se croire encore en vacances! | Livres by Marie

Alors? un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s