Genesis – Karin Slaughter

genesis-karin_slaugther_Alors, fini la Grèce et les romans mignonnets, on retourne dans le polar violent des USA.

A la lecture du résumé, particulièrement corsé, on s’attend à une histoire sordide. J’ai presque eu peur de me lancer dans cette lecture, peur de tomber dans le glauque, le cru, le violent..

Quelqu’un l’a torturée… torturée longuement… Ancien médecin légiste, Sara Linton travaille depuis trois ans dans un grand hôpital, à Atlanta, où elle tente de se reconstruire. Quand arrive aux urgences une femme très grièvement blessée, elle se retrouve plongée dans le monde de la violence et de la terreur. L’inspecteur Will Trent du Georgia Bureau of Investigation et sa coéquipière Faith Mitchell comprennent rapidement que la patiente de Sara est la première victime d’un tueur sadique, d’un esprit dérangé. Pour mettre fin à cette abominable série de meurtres, seuls eux trois – avec leurs blessures et leurs secrets – seront en mesure d’analyser le cerveau d’un tel détraqué et de retrouver sa trace. Après Tryptique et Irréparable, Karin Slaughter nous offre une fois de plus une intrigue impeccablement tissée, à la fois roman à suspense, polar psychologique et portrait cru de la vie de flic…

Une fois le livre refermé, je suis un peu mitigée sur cette lecture.

Je trouve que l’auteur a réussi le coup de maître qui est de suggérer sans jamais décrire, il y a des choses atroces dans le livre mais ce n’est jamais trop crument décrit. Bon point.

Mais, manque de bol, j’ai eu un doute sur l’identité du tueur assez rapidement, et j’ai été décue de voir que je ne m’étais pas trompée. Ca manque d’un super cliffhanger qui nous scotche sur les dernières pages. Il y a une toute petite tentative de surprise, mais elle est de (trop) courte durée.

Autre aspect qui m’a dérangée, les personnages sont très caricaturaux et j’aurais apprécié plus de finesse dans les traits des personnes qui vont prendre part à l’intrigue.

Mais, une fois que j’ai dit tout ça, il faut également que je précise que je me suis bien imaginée achetant d’autres livres de cet auteur, même si ce n’est pas par ce livre qu’il faut commencer si on veut avoir un oeil neuf dans la série. Si je comprends bien, cet opus et un « crossover » où quand deux séries se rencontrent; il faut donc lire les premiers tomes de chaque série avant de lire celui là.

Je dirais donc que c’est un livre qu’il faut se faire prêter, et pas forcément acheter. Il faut également que j’aille creuser sur cet auteur, savoir si ses autres opus valent le détour!

672 pages, Ed. Le Livre de Poche, 2013. Trad. F. Rosso

Publicités

Alors? un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s