Merry Gentry, T1, Le baiser des ombres – Laurell K. Hamilton

merry_gentry-t1_laurell-k-hamiltonIl est compliqué de tenir un blog de livres et de l’alimenter de manière régulière, alors que Google souhaiterait que je le nourrisse tous les jours, il y a des phases, fréquentes en ce moment, où je le met au régime forcé. Ca a été le cas ces derniers temps, je m’en excuse d’ailleurs auprès de ceux qui étaient habitués à plus de régularité de ma part, mais parfois, les pages se tournent un peu plus lentement…

J’ai retrouvé un certain rythme et je peux écrire plusieurs articles à la suite. Je m’amuse toujours de la facilité avec laquelle je passe d’un livre à l’autre, mais surtout je m’interroge régulièrement sur ce qui fait, ou non d’ailleurs, un bon livre.

J’en suis arrivée à la conclusion suivante: il y a le bon livre, qui détend, mais qui est tout à fait jetable; on ne s’en souviendra pas mais on l’a lu avec plaisir, un peu comme aller voir un blockbuster au cinéma, ils se ressemblent tous et sont tous interchangeables, mais on passe un bon moment, c’est un bon divertissement, un bon spectacle. Et puis il y a les livres qui laissent une trace, dont on est capables de parler longtemps après les avoir lus: ceux qu’on a particulièrement pas aimé et ceux que l’on a, au contraire, trouvé chouettes, peut être même pas particulièrement sur le moment, mais dont on se souvient quand même. Voilà mon système de classification personnel. En tout état de cause, il y a aussi simplement le livre qui fait activer la lecture en diagonale et hop on abrège on termine et on passe à autre chose. Celui là, on se souvient à peine de ce qu’on a lu, simplement que c’était vraiment pénible….

Bref, tout ça pour ça: ce livre, Merry Gentry, est un énième du genre. Je n’avais pas assez de séries sur le feu, je me suis dit qu’une de plus serait une bonne idée… mais c’est un divertissement parfait, on passe un moment léger, amusant, et hop on oublie.

Et c’est véridique! J’ai du faire un effort de mémoire pour me souvenir de ce que j’ai lu récemment.

Ce n’est pas un mauvais livre pour autant, des personnages affirmés, mais je n’ai pas eu de petit plus qui me permette de dire que je voulais le tome 2 ou qui me permette de me souvenir particulièrement des personnages.

Le résumé induit le lecteur complètement en erreur, je pensais que j’allais avoir droit à une histoire d’enquêtes paranormales habituelle… mais pas du tout. Je dirais que ce twist est intéressant, même si cela n’a pas réussi à justifier un coup de coeur chez moi. Je pense par contre que je côté sexe peut devenir, dans les tomes suivants, un peu trop au coeur de l’intrigue…

A l’inverse, j’ai continué ma lecture de Chasseuse de vampires, de Nalinini Singh et je me suis bien attachée aux personnages et je continuerais volontiers l’histoire. Pour une fois que l’on trouve un couple stable (au stade de ma lecture), cela est…. rafraîchissant.

Difficile de choisir son camp dans toutes ces séries, elles sont de toute façon toutes très similaires, même si les trames et les univers diffèrent (encore heureux!). Chacun doit trouver les livres qui lui convient. Par contre, je reconnais qu’il est pratique de pouvoir les lire à la bibliothèque ou d’occasion….

Donc flop, non, mais je passe tranquillement mon chemin… j’ai assez de séries qui m’intriguent et me tiennent en haleine pour laisser celle là à d’autres!

541 pages, Ed. J’ai Lu Darklight, 2010. Trad. L. Le Charpentier

Publicités

Alors? un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s