La reine de la baltique – Viveca Sten

la_reine_de_la_baltique-viveca_stenLa pub dans le métro, le retour! Je me suis laissée tenter par des accroches aguichantes: « la nouvelle Camilla Läckberg »… Verdict?

4e de couverture:

Un corps retrouvé sur une plage de l’île de Sandhamn, au large de Stockholm… Suicide ? Noyade ?… L’inspecteur Thomas Andreasson, un habitué de ce petit bout de terre jusqu’alors paradisiaque, est chargé de l’enquête. Nora Linde, une amie d’enfance devenue avocate et dont la perspicacité est redoutable, lui propose son aide. Mais l’été vire au cauchemar quand une femme est assassinée dans sa chambre d’hôtel. Et si, désormais, plus personne n’était à l’abri ? Avec les enquêtes d’Andreasson et Linde qui ont fait d’elle une véritable star en Suède, Viveca Sten s’impose comme une des nouvelles grandes voix du polar nordique.

Un équipage chaleureux, un scénario bien ficelé, et surtout le portrait ingénieux de ces îliens du Nord. Pas de doute, Viveca Sten devrait se frayer une belle place dans les bibliothèques françaises.Marianne Payot, L’Express.

Sélectionné parmi les 10 meilleurs polars de l’année par le magazine Lire. Viveca Sten a déjà conquis plus d’un million de lecteurs.

J’ai eu l’occasion de lire plusieurs auteurs nordiques, qui sont tous dans mes auteurs chouchous, je n’aurais donc pas été surprise de devoir en rajouter un à la liste. Manque de chance, sur ce coup là, c’est raté! J’ai l’impression d’avoir relu quelque chose que j’ai déjà lu plusieurs fois, je n’ai pas été surprise, je n’ai pas accroché avec les personnages… On nous promet une enquête en binôme, alors qu’on a un personnage qui enquête quand l’autre nous enquiquine avec ses états d’âmes et son couple fragile… bref, j’ai tout lu, certes, mais sans que cela ait créé chez moi la moindre émotion. Calme plat. Quand mes auteurs nordiques chouchous arrivent à créer chez moi des palpitations et des nuits blanches!

Je note tout de même que les commentaires internet sont excellents (quelques petits bémols dans le même genre que le mien quand même), donc c’est peut être moi qui passe à côté d’une histoire ou (et c’est possible), j’ai trop lu de livres de ce type…

Pas un flop, parce que (et c’est peut être pire que tout?) ce livre m’a laissée tout à fait indifférente…

480 pages, Ed. Le Livre de poche, 2014. Trad. R. Cassaigne

Alors? un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s