By Zoé : Victorian Fantasy – tome 1 : Dentelle et Nécromancie – Georgia Caldera

Victorian_Fantasy_1-Georgia_CalderaTenir un blog a du bon. Suite à un commentaire sympa d’une lectrice, j’ai été faire un tour sur son blog, « littérature passion », et je suis tombée sur sa chronique de Victorian Fantasy – Dentelle et Nécromancie. Sa présentation enthousiaste et le fait qu’elle m’évoquait la série « le protectorat de l’ombrelle », m’ont donné envie de lire ce livre. De plus, je trouve la couverture du livre très engageante. J’imagine qu’elle est l’œuvre de l’auteur puisque celle-ci est également illustratrice. J’étais donc curieuse de voir ce que donnerait ce roman…
Si vous ne connaissez pas « le protectorat de l’ombrelle », sachez que j’ai dévoré ces livres et que Marie a deux chroniques sur le sujet, ici et ici.

4ème de couverture : D’aussi loin que remontent ses souvenirs, Andraste, issue d’une longue lignée de sorcières, vit dissimulée aux yeux du monde. Son univers restreint ressemble à s’y méprendre à une cage dorée, elle qui ne rêve que de s’envoler. C’est alors qu’une invitation de la main même de la Reine vient bousculer les plans de sa grand-mère qui dirige la famille d’une main de fer. Et une requête royale ne se refuse pas… à moins de souhaiter perdre la tête. Sa découverte du monde commence, à mille lieues de ce qu’elle imaginait. La cour est pleine de dangers, de rumeurs et de règles qu’elle ne maîtrise pas. Mais sa plus grande erreur est de succomber au regard aussi noir que la nuit de lord Thadeus Blackmorgan…

Pour une fois, la 4ème de couverture nous présente juste l’amorce du récit. Un point important à préciser malgré tout est que la romance entre Andraste et Blackmorgan occupe une place très importante dans le livre. Si les romances vous rebutent, passez votre chemin. Ce n’est pas un de mes styles de lecture de prédilection, mais, une fois de temps en temps, je ne dis pas non.

Les deux personnages principaux, Andraste et Lord Blackmorgan sont suffisamment complexes pour qu’on ne s’ennuie pas dans cette romance. Et, le moins qu’on puisse dire, est qu’elle commence de façon très originale… (à vous de le découvrir). D’un côté, nous avons Lord Blackmorgan, personnage sombre, irascible et dont la mauvaise réputation à la cour n’est plus à faire. De l’autre, nous avons  Andraste, fraîchement sortie de cage dorée. Pour autant, ne vous fiez pas aux apparences ! Lord Blackmorgan peut faire preuve de bonté et on lui découvrira un côté protecteur et Andraste, sous ses dehors naïf, est très volontaire. Elle défendra farouchement sa toute nouvelle liberté. Son arrivée dans Neo-Londonia s’accompagnera de surprenantes découvertes sur elle même qui font tout l’intérêt de ce récit et y mettent du suspense. De plus, ni l’un ni l’autre n’ont leur langue dans leur poche. J’ai trouvé que leurs affrontements initiaux tiraient un peu en longueur car je devinais la suite des événements. Toutefois, comme ils sont tous les 2 attachants et que l’univers développé par l’auteur est intéressant, je suis facilement passée au-dessus.

Le récit est un mélange de différents styles : Fantasy, Steampunk et Romance. Le titre l’indique on est à l’époque victorienne donc immersion au milieu des us et coutumes de la cour, de ses complots et de ses tenues vestimentaires fort encombrantes. Mais c’est une époque victorienne où différentes forme de magie co-existent, maîtrisées par des  sorciers, des mages, des sorceleurs et des nécromanciens. Cet univers est également peuplé des combattants mi-hommes mi-ours (les Berseks), de créatures mi-animales mi-mécaniques (les animecaniques) et la reine Victoria règne depuis 800 ans… En tant que premier tome d’une saga, il y a un petit côté mise en place de l’univers dans le sens où  tous les thèmes abordés ne sont pas forcément bien expliqués. Ce tome-ci se concentre plutôt sur la nécromancie mais j’ai bon espoir qu’on en apprenne plus sur les autres formes de magie par la suite. Un petit élément qui a gêné ma lecture est la marge de progression soudaine d’Andraste en nécromancie lorsqu’elle se retrouve dans le feu de l’action. Cette progression m’a paru trop rapide et j’aurais apprécié voir comment elle comprenait et parvenait à maîtriser ce pouvoir.

Pour une fois, je ne m’attendais à rien de spécial avant de commencer ce livre et il m’a plu. J’étais à l’affut de petits moments libres pour poursuivre ma lecture. Certains passages m’ont même fait rire, alors que c’est assez rare. Ce premier tome laisse donc présager une saga qui me plaira ! J’y ai retrouvé certains aspects du Protectorat de l’ombrelle qui me plaisaient. Même si l’univers est fort différent, l’histoire se passe à une époque similaire. Elle met en scène des créatures surnaturelles et l’héroïne a un caractère fort et défend son indépendance d’esprit. L’auteur française annonce la sortie du tome 2 pour début 2016 si tout va bien. Affaire à suivre en espérant que cette la suite tournera moins autour de la romance et qu’on en apprendra plus sur l’univers et sur plusieurs questions restées en suspens sur la reine et son fils.

544 pages, Ed. J’ai Lu, 2014.

Publicités

2 réflexions sur “By Zoé : Victorian Fantasy – tome 1 : Dentelle et Nécromancie – Georgia Caldera

  1. Je suis heureuse que mon article t’ait donné envie de lire Victorian Fantasy et je suis également heureuse de voir que tu l’as apprécié tout comme moi ! Vivement la suite 😉 !

    J'aime

Alors? un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s