La stratégie Ender – Orson Scott Card

la_stratégie_ender-orson_scott_cardVoilà un bouquin qui traîne chez moi depuis un très très long moment.

Mais, comme je suis allée voir le film du même nom, je pensais connaître l’histoire et donc ne pas apprécier cette lecture; en général, je le fais dans l’autre sens: le livre d’abord, le cinoche ensuite. 

Je connaissais donc les grandes lignes de l’histoire, je n’ai pas été surprise (comme je l’avais été en regardant le film) des évolutions de la fin de l’histoire.

Pour que tout le monde sache de quoi il retourne, voilà la 4e de couverture:

Andrew Wiggin, dit Ender, n’est pas un garçon comme les autres. Depuis sa naissance, ses faits et gestes sont observés par l’intermédiaire d’un moniteur greffé dans son cerveau. Car ceux qui l’ont conçu ambitionnent de faire de lui le plus grand général de tous les temps, le seul capable de . sauver ses semblables de l’invasion des doryphores. Et alors qu’Ender suit pas à pas le dur chemin de son apprentissage de guerrier, ses créateurs mesurent la gravité de leur choix : en donnant naissance à un monstre, n’ont-ils pas damné l’humanité elle-même ?

J’ai passé un bon moment alors que je savais à peu près ce qui allait se passer; c’est ce qui en fait une excellente histoire. J’ai même été agréablement surprise de noter qu’il y avait de grands écarts entre l’histoire écrite et l’histoire filmée, qui sont d’ailleurs bien plus cohérents avec l’univers… on en sait plus aussi sur les personnages secondaires, qui ont pourtant une importance capitale dans l’histoire écrite, alors que je n’en ai aucun souvenir par ailleurs.

Je me souviens être sortie de la séance de ciné en me disant qu’il y avait une suite et que .. pourquoi pas; mais maintenant que j’ai lu ce premier tome, la suite me parait bien plus prometteuse… et je vais donc garder ça dans un coin de ma liste de lecture.

C’est un roman culte de la SF, à juste titre! Publié en 1985, on a pas l’impression pour autant de lire un livre « vintage ». On y parle de combats intergalactiques, mais aussi d’entraînement, de leadership, et de l’impact du leadership sur le leader et son entourage. C’est un livre a plusieurs niveaux de lecture, qui sera apprécié par des jeunes et des moins jeunes!

La suite au prochain épisode, donc.

380 pages, Ed. J’ai Lu, 2012. Trad. S. Guillot

Publicités

3 réflexions sur “La stratégie Ender – Orson Scott Card

  1. Pingback: 2015 en lectures – Ce qu’il faut retenir | Livres by Marie

Alors? un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s