Treize – Seth Patrick

treize_seth-patrickTout est fait pour intriguer: le titre bizarre (qui n’a rien à voir avec la BD XIII), la couverture étrange et le résumé qui pose le décor dans une ambiance particulière

Dans la lignée de Minority Report et de Sixième sens, un exceptionnel thriller fantastique dont les droits d’adaptation ont déjà été acquis par les producteurs de The Dark Knight.

Le temps des Revivers est arrivé. Les Revivers, ce sont ces hommes et ces femmes capables, d’un simple contact tactile, de ramener brièvement les morts à la vie – pour leur permettre de faire leurs adieux à leurs proches, par exemple, ou, dans les cas les plus radicaux, de révéler à la police l’identité de leur assassin. Modeste et introverti, Jonah Miller est l’un des Revivers les plus talentueux au monde. L’un de plus tourmentés, également. Et ce qui vient de lui arriver n’est pas pour le réconforter : lors d’une séance d’interrogatoire menée auprès d’une jeune femme sauvagement assassinée, Jonah a eu l’impression qu’une présence menaçante était tapie de l’autre côté, du côté des morts. Sensation uniquement due au stress ? Jonah n’en est pas certain. Lorsque Daniel Harker, l’homme qui a révélé au monde l’existence des Revivers et de l’organisation Baseline censée exploiter leurs compétences, est assassiné, Jonah est chargé d’élucider les causes de ce nouveau meurtre. Petit à petit, il réalise que les pouvoirs dont il est dépositaire le dépassent. Bientôt, tout ce qu’il tenait pour vrai s’effondre, tandis que se dessinent les contours d’une sinistre conspiration. Premier tome d’une trilogie haletante oscillant sans cesse entre thriller et fantastique, Treize renouvelle les deux genres avec une maestria étourdissante. Legendary Pictures, les producteurs d’Inception et de Watchmen, viennent d’acquérir les droits d’adaptation cinématographique.

On a bien compris que les droits ont été achetés pour le cinéma, mais si, pour certains, c’est un gage de qualité, cela n’a pas grande importance pour moi.

J’ai vécu plusieurs lectures en une. D’abord, j’ai été intriguée par cet univers qui se mettait doucement en place. Tout à l’air tout à fait normal, comme avec nos bons vieux experts, sauf que les policiers sont aidés par des Revivers qui parlent aux morts. C’est bien amené, on ne trouve pas ça incongru (alors que ça me paraît étrange d’écrire ces quelques lignes!). Ensuite, j’ai frémi, j’ai eu peur de lire dans le noir… Des fantômes, des cadavres, des ambiances un peu pesantes, c’est effectivement très cinématographique.

Puis… je ne sais pas trop ce que j’en ai pensé. On rentre dans un dernier moment de lecture ou de l’intrigue et j’ai un peu eu l’impression que tout partait en cacahuète, et que de polar un peu fantastique on virait dans une ambiance tout à fait fantaisiste.

Élément que je n’avais pas au moment de la lecture, ce livre fait partie d’une trilogie, se termine effectivement sur un cliffhanger, qui amorce une suite qui peut se révéler intéressante.

Elle « peut » effectivement se révéler, je ne suis pas certaine qu’elle le sera. La fin abracadabrantesque ne correspond pas à ce que j’attendais de l’histoire, le twist est trop gros et m’est resté en travers de la gorge… Et j’ai été déçue parce que je reconnais que je m’étais prise au jeu de l’ambiance et de ces enquêteurs un peu spéciaux, ce personnage attachant malgré sa maladresse … et que les premières pages ont défilé très vite! J’étais vraiment dedans, et vlan! Bref, je ne sais pas si j’ai envie de donner une seconde chance à cette série. Ou alors, dans des conditions différentes avec un livre sorti en poche et acheté dans une librairie d’occasion, certainement pas au prix fort de la grosse édition papier. Mon petit côté radin n’est jamais loin (mais c’est que ça fait un budget, toutes ces lectures!)

Un énorme « Oui Mais » donc (alors que je pensais, en commençant ma lecture, avoir un gros coup de coeur… loupé).

Allez, je suis quand même honnête: j’ai passé un moment de lecture divertissant, c’est un vrai page turner! Je ne devais pas être dans le bon état d’esprit pour la seconde partie de l’histoire…. les avis sont d’ailleurs assez partagés sur la toile, cette seconde partie ne fait décidément pas l’unanimité!

Et évidemment, pendant la lecture, j’avais dans la tête la scène du 6e sens: « Je vois des gens qui sont morts…. ». J’ai moins pensé à minority report, qui me parait pas franchement être dans le même univers; les crimes ne sont pas anticipés ni évités.

En tout cas, amis fanatiques du rationnel, si le petit écart vers les fantômes vous paraissait acceptable, sachez tout de même qu’on vire ensuite plus dans le fantastique que dans le polar! Il n’y a évidemment pas de sorcière ou de dragon (désolée pour cet énorme spoiler!) mais … Je n’en dis pas plus, (en ais-je déjà trop dit?) à vous de vous faire votre propre avis, si cela vous tente!

565 pages, Ed. Super 8, 2014. Trad. D. Galhos

Publicités

Alors? un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s