Raven’s gate, Le pouvoir des cinq, T1 – Anthony Horowitz

Iraven_s_gate-anthony_horowitzl est difficile de reprendre le clavier et de continuer à écrire, lire, et vivre comme si de rien n’était.

Beaucoup de choses sont dites, décortiquées, analysées, décriées ou admirées, et je ne crois pas avoir de plus-value sur ce sujet. Ce blog est mon sas de décompression, un espace où je parle livres, et je vais donc continuer à parler livres, même si ça paraît un peu dérisoire.

On a, après tout, tous besoin de se changer les idées, et de s’évader, et lire est une belle option! Loin de la télé, des écrans, et de toute cette violence. Pas question pour autant de se couper des personnes qui nous sont chères, ou de vivre par procuration, mais de quoi se retrouver temporairement dans une bulle de calme, et de profiter d’un moment pour soi (voire même prendre un bain en lisant un bon livre? Tellement cliché, mais tellement agréable!)

Le blog continue, donc… Au programme de ce post un peu décalé, une histoire jeunesse façon thriller fantastique!

Anthony Horowitz est un auteur prolifique, qui a fait de nombreuses séries jeunesse à succès. J’avais beaucoup entendu parler de lui et de la série Alex Rider (agent secret version teenager), qui m’avait laissée assez indifférente (c’est la première fois que je pense être trop « vieille » pour un livre!) et j’ai voulu donner une nouvelle chance à cet auteur avec une autre série: le pouvoir des cinq.

Ce premier tome est surprenant, puisque le héros ne comprend pas ce qui lui arrive; nous non plus du coup. On se retrouve dans une sorte d’huis-clos assez oppressant, avec des personnages franchement pas sympas, un chat de l’angoisse (miaou), et les pages se tournent assez vite pour enfin savoir de quoi il retourne. C’est un thriller pour ado, comme souvent, tout se boucle vite quand les choses ont un peu traîné avant et c’est très manichéen (blanc ou noir), mais ce premier épisode annonce une suite intéressante, puisque des nouveaux personnages devraient faire leur entrée en scène… ce qui permettra d’ajouter un peu de piment à l’histoire.

Après un cambriolage qui a mal tourné, Matt Freeman est envoyé suivre un programme de redressement dans le Yorkshire. Il ne tarde pas à découvrir que Mme Deverill, censée faire office de famille d’accueil, ainsi que tous les habitants du village ne tournent pas rond. Y aurait-il un rapport avec les étranges pouvoirs dont Matt se sent doté ?

En terminant ce post, je réalise que j’ai entamé plein de séries ces derniers temps, et qu’il faudrait que je fasse attention à ne pas trop me disperser.
Celle-là ne fait pas partie de mes urgences de lectures, mais je serais contente de la croiser au hasard de mes déambulations dans mon magasin d’occasion préféré. Je ne vais pas me ruer sur le tome 2, surtout que j’en ai déjà qui m’attendent sagement dans ma pile de livres à lire! Mais, on ne sait jamais de quoi seront faites les longues soirées d’hiver…

Histoire sympathique, pour ados férus de lecture et d’action.

332 pages, Ed. Hachette Romans, 2012. Trad. A. Le Goyat

Publicités

Alors? un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s