By Zoé : Jeune libraire cherche roman d’amour – Joanie Mailhot Poissant

Jeune_libraire_cherche_roman_d'amour- JM_PoissantPremier post de 2016, donc je vous présente mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année. Quelle soit riche en lectures agréables et en bons moments. Pour ma part, j’entame cette année en douceur avec un roman d’amour très sympa. Les premières phrases du résumé annoncent la couleur : Vous êtes-vous déjà demandé ce que les livres et les hommes avaient en commun ? Pourtant, quand on y pense, ça saute aux yeux ! Certains sont comme des Nouvelles Littéraires (ou Érotiques) avec qui on entretient des relations courtes, qui nous laissent souvent sur notre faim. Il y a les Romans d’Aventures, qui nous promettent mers et mondes, mais qui nous abandonnent pour assouvir leur soif de liberté. Il y a les Romans Noirs, ceux qu’on meurt d’envie de percer à jour. Et il y a le Roman d’Amour, notre Roman d’Amour, celui qu’on espère toutes… 

Et la suite du résumé vous donne le ton du livre : Malheureusement, mon histoire n’est pas un « Livre dont vous êtes le héros ». Vous ne pourrez pas m’aider à choisir la bonne voie, m’évitant ainsi des déceptions. Une chance, que je peux compter sur mon frère, Charles, et sur mon escouade en talons hauts pour m’accompagner dans ma quête du véritable Roman d’Amour. J’ai vraiment hâte (ou pas du tout) de découvrir ce que me réserve la dernière page…

J’ai un faible pour les histoires de livres, libraires, bibliothèques… La preuve, dans mes lectures récentes on trouve le très sympathique « La bibliothèque des cœurs cabossés » de Katarina Bivald et « L’éveil de Mademoiselle Prim » dont le résumé engageant parle d’une bibliothécaire mais qui pour moi n’avait pas tenu ses promesses. Bref, le titre de ce livre m’avait interpellé et le résumé a fini de me convaincre. J’ai trouvée l’idée du parallèle entre les types de livres et les hommes bien trouvée. Je me suis lancée sans plus attendre et je ne l’ai pas regretté !

Je classerais le livre dans les comédies romantiques plus que dans la pure chick litt. L’héroïne est très sympa et pas cantonnée à la fifille classique qui raconte tout ce qui lui arrive à ses copines ou à son journal. Notre héroïne a bien plus de profondeur et de questionnements. Grâce au récit, on traverse différents aspects de sa vie (familiale, professionnelle, …) sans tomber dans le mièvre ou la guimauve. L’écriture est à la hauteur du résumé, avec une bonne dose d’humour. Bref un petit côté Bridget Jones à la sauce québécoise très frais et très sympa.

Je recommande donc ce roman d’amour original, résolument moderne, sans prétention, amusant et divertissant ! Parfait pour débuter l’année de bonne humeur.

283 pages, Ed. De Mortagne, 2015.

Publicités

Alors? un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s