By Zoé : Le théorème de la cigogne – Graeme Simsion

Le_Théroème_de_la_cigogne-Graeme_SimsionCe livre est la suite d’un de mes gros coups de cœur, le théorème du homard. J’ai traîné à le lire car j’avais peur d’être déçue, suite à des critiques en demi-teintes sur le net. Verdict ? J’ai pris plaisir à le lire !

Ces deux livres ont eu plusieurs titres, donc petit récapitulatif. Les titres donnés par l’auteur qui vit en Australie sont « The Rosie Project » et « The Rosie Effect », qui furent complété d’un Don Tillman 1 et 2 à leurs sorties en poche. En français les formats brochés ont eu comme titre « Le théorème du Homard » et « L’effet Rosie – Le théorème de la cigogne » que personnellement je préfère de loin à ceux des versions poche « Comment trouver la femme idéale » et « Comment devenir le père idéal » … et il en va de même avec les couvertures.

Pour ceux qui sont passés à côté du théorème du homard, petite présentation. Le héros, Don Tillman est un professeur de génétique qui, de ses propres mots, n’est pas «comme la moyenne des gens».  Même si l’auteur ne pose aucun diagnostic sur son personnage, il semble vivre avec le syndrome d’Asperger. Il a donc créé un personnage atypique et nous livre un récit original et plein de fraîcheur. Don entreprend de se trouver une femme. Dans sa logique toute personnelle, il va analyser cela de façon très cartésienne et lancer « l’opération épouse ». Situations désopilantes mais aussi grande douceur sont au menu de ce premier tome.

Dans le deuxième tome, nous retrouvons Rosie et Don qui ont quitté Melbourne pour New-York. J’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire car après avoir rencontré Rosie, Don a progressé dans ses aptitudes sociales. Donc d’une part, nous n’avons plus la nouveauté du personnage et d’autre part, il est un peu moins inadapté, moins surprenant donc. De plus, les premiers événements du récit m’ont paru manquer de crédibilité. Malgré tout, une fois l’histoire mise en place, je me suis laissée prendre et j’ai dévoré la suite ! Donc certes, nous n’avons plus la surprise, la magie de la nouveauté mais Don parvient à nous surprendre et les personnages secondaires du récit sont forts sympatriques et apportent beaucoup. Je comprends également les critiques faites sur l’évolution du personnage de Rosie mais elles ne m’ont pas trop perturbées, car c’est bien Don qui est le personnage principal du livre et que j’avais envie de retrouver.

Bref j’ai passé un bon moment de lecture, une fois rentrée dans l’histoire. Si vous n’avez pas lu le théorème du homard, surtout foncez! Et si, comme moi, vous hésitiez à lire la suite, sachez que ce deuxième tome sort en poche le 07/04/2016.

492 pages, Ed. Nil, Trad. O. Demange, 2015.

Publicités

Alors? un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s