Déceptions de février

L'Age des Cinq, T1 - La Prêtresse BLanche - Trudi Canavan Petit mois côté lecture. Je me suis engluée dans deux livres, lus un peu par dépit, et donc qui, sans surprise, n’ont pas réussi à me convaincre. J’ai même eu du mal à faire cet article, je n’aime pas dire du mal des bouquins que je n’ai pas aimé, surtout que je ne sais pas si c’est un mauvais choix de lecture à un moment donné ou… un mauvais livre. 

Le premier, La prêtresse blanche. Trudi Canavan fait partie des auteurs qui m’ont fait passer de supers moments de lecture, avec la Trilogie du Magicien Noir, que j’avais dévoré… Je partais donc du principe que je prenais un risque plus que mesuré. Loupé. La magie n’a pas opéré, j’ai trouvé que le rythme était bien trop lent, qu’il ne se passait pas grand chose, et je me suis donc franchement ennuyée. Pas du tout envie de savoir ce qui se passera dans les tomes précédents. Je note au passage que les avis sont réservés, moins négatifs que le mien, mais beaucoup attendent de savoir si le second tome décolle un peu…

Déjà vu, déjà lu, pas de petit truc en plus… Suivant!

Anasterry - I.S. BauthianLe second livre, c’est une autre histoire. Anasterry (Les Rhéteurs, T1), auteur moins connu, petite maison d’édition (qui m’avait fourni le super « souper des maléfices« ), j’avais envie d’aimer et j’étais très enthousiaste à l’idée de me lancer dans la lecture. Mais je me suis trouvée engluée dans ces marais, et j’ai franchement peiné à tourner les pages.

Je comprends pourquoi ce livre plaît à certains; c’est de la fantasy qui n’en est pas vraiment, le genre est résolument nouveau, mais n’a pas réussi à m’atteindre. Trop de palabres, trop de tergiversations, d’atermoiements… Alors OUI, c’est le concept du livre. Petit moment dico: rhéteur = personne éloquente, un excellent orateur. Donc, chaque personnage participe à des débats…. sans fin.

Bref, pas pour moi. Je dois aimer une fantasy à mi chemin entre les deux: conventionnelle et moderne à la fois. En tout cas, ce livre là a de supers critiques. C’est donc sûrement moi le problème..!

Si vous connaissez des livres qui entrent dans cette catégorie, à vot’ bon coeur!

La Prêtresse blanche: 578 pages, Ed. Bragelonne, 2010. Trad. I. Troin

Anasterry: 425 pages, Ed. Bad Wolf, 2015 (3992 Kb, version Kindle)

Publicités

Alors? un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s