Ne t’arrête pas – Michelle Gagnon

Ne t'arrête pas - Michelle Gagnon Sur ce coup là, j’ai fait confiance aux critiques de mon libraire en ligne, histoire de changer un peu de crèmerie et de sortir de ma PAL (qui me semble infinie….). D’ailleurs, il doit sûrement être temps que je fasse un tri dans cette fameuse PAL: j’ai remarqué que je commence à idéaliser certains livres, alors qu’en fait mes goûts et mes envies ont changés depuis que le livre a atterri là! A suivre! 

Concernant cette histoire, je pensais avoir à faire à un thriller, quand c’est en fait une sorte de dystopie young adult puisque le monde est presque comme le nôtre, mais il y a quelques éléments qui sont inédits (même si les rapprochements avec notre monde à nous sont assez faciles).

La 4e de couverture: Noa se réveille sur une table d’opération, une cicatrice en travers de la poitrine. Elle ne sait pas où elle est, comment elle est arrivée là, ni même pourquoi elle a été opérée. Alors elle prend la fuite. Les tueurs à ses trousses confirment vite ses soupçons : rien de tout cela n’est légal.
La jeune fille, hacker talentueuse et solitaire, vit depuis plusieurs années en marge de la société et pense pouvoir semer facilement ses poursuivants. Elle se trompe : pour la première fois de sa vie, si elle veut survivre, Noa a besoin d’aide. Car elle est la clé d’un terrible secret. Et ceux qui la traquent n’ont aucune intention de la laisser s’échapper.

Je ne m’attendais ni au côté un peu fantastique, ni au côté young adult, mais je me suis laissée emporter dans l’histoire, sans aucune difficulté. C’est même plutôt agréable, dynamique, rythmé, les nerfs des héros sont mis à rude épreuve… mais je crois que j’aurais préféré un thriller plus « dur » (même si la fin part un peu en vrille, c’est globalement assez sage).

Comme toute série de ce genre, c’est très addictif, et dans la foulée, j’aurais bien lu la suite. Mais avec un peu de recul, j’hésite.

Super divertissant, très léger, un thriller light: ça bouge vite, mais sans urgence, sans bousculer le lecteur. Peut être que le lecteur un peu moins habitué que moi au genre en profiterait plus (que personne ne dise que je suis trop vieille:-)!!!! mais peut être un peu quand mêmeoups).

Si vous avez un bon polar qui secoue, je prends, of course 🙂

Format Kindle, 2954 kb, 400 pages Ed. imprimée, Ed. Nathan, 2015. Trad. J. Chèvre

Publicités

4 réflexions sur “Ne t’arrête pas – Michelle Gagnon

  1. Je ne savais pas que Coben faisant dans le surnaturel. J’ai lu 2 livres de lui et ils étaient + terre à terre. Mais bon, ces livres m’ont peu branchée en fait. Je m’attendais à mieux vu le niveau de notoriété de l’auteur. Donc je doute de racheter des livres de lui… Je préfère les thrillers de Linwood Barclay. 🙂

    J'aime

Alors? un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s