Les anges gardiens – Kristina Ohlsson

Les anges gardiens - Kristina OhlssonPériode de lecture un peu atypique, obligée de me reposer et donc… j’ai un peu de temps pour lire. Mais, quand on est fatigué, tout n’est pas accessible non plus, il faut un livre qui soit suffisamment prenant pour rester éveillé pendant plus de 3 pages et suffisamment accessible pour que l’esprit embrumé comprenne tout.
Ce livre a réuni tous les critères, puisque j’ai réussi à le finir (et je n’ai pas réussi à passer les 3 premières pages dans d’autres cas voire j’ai oublié toute l’histoire d’un livre.. inintéressant) et que je me souviens de l’intrigue. 🙂 Simple à priori, mais … pas tant que ça! 

C’est le second livre de Kristina Ohlsson que je lis, et je me dis que cela peut devenir une valeur sûre. Problème, j’ai encore été blonde, et j’ai loupé un épisode entre celui ci et le précédent (Les enfants de cendre).

Je m’en suis rendue compte une fois avoir fini le livre, donc ça ne gêne en rien la compréhension de l’histoire. Les personnages sont cabossés mais pas hyper nervosés, ils cherchent l’équilibre entre vie perso et vie pro, un peu comme nous…

L’histoire est assez complexe, les éléments s’accumulent, le suspense monte au fur et à mesure, on est promenés de fausses pistes en vraies pistes… et on a vraiment envie de savoir de quoi il retourne!

Peut être quelques longueurs, je le reconnais, mais rien pour nuire au plaisir de la lecture.

Les polars qui viennent du froid sont toujours intéressants, voilà la 4e de couverture:

Le corps d’une jeune femme est retrouvé dans une forêt proche de Stockholm. Pour l’inspecteur Bergman, en congé maternité, il ne fait aucun doute que ce sera pourtant son enquête. Elle aura besoin de tout son sang-froid, car ce sont des dizaines de cadavres qui sont déterrés dans la clairière… Et tout se précipite lorsque le nom du père de son enfant, Spencer, apparaît dans l’affaire. Quel rôle joue-t-il dans cette histoire terrible ? Avait-il un lien avec les victimes ? Au coeur de la tourmente, Fredrika va devoir affronter ses propres peurs. 

Les commentaires sont globalement hyper positifs, même si j’admets volontiers que certains détracteurs n’ont pas tort; c’est une histoire efficace, mais ce n’est pas un méga coup de cœur, ça manque d’humour et de coeur, assez paradoxalement… Donc suspense OK, mais côté fun et attachant… moins. C’est vraiment une histoire qui vient du froid!

En résumé, c’est un vrai thriller efficace, auquel il manque un je-ne-sais-quoi en plus pour passer un super méga bon moment.

539 pages, Ed. J’ai Lu, 2014. Trad. H. Hervieu

Publicités

Alors? un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s