L’affaire Caravaggio -Daniel Silva

L'affaire Caravaggio - Daniel Silva J’ai encore pas été maline sur ce coup là, puisque j’ai découvert après quelques pages que j’étais au milieu d’une série…

Je m’attendais à lire une histoire de vol d’oeuvre d’art et je suis tombée sur une histoire assez compliquée d’espionnage, comme s’il y avait 2 livres en un! On commence effectivement assez « traditionnellement » avec un meurtre et un tableau disparu et on termine… par autre chose. Mais après tout, pourquoi pas… en tout cas, j’ai vraiment la manie de mettre des choses sur une liste de lecture, de ne plus savoir pourquoi, et d’acheter le livre sans relire le résumé. J’ai donc des surprises à chaque fois (et ça m’évite d’être déçue quand le résumé en dit trop). Ici, maintenant que je sais de quoi il retourne, je reconnais que le résumé est suffisant et aurait pu me permettre d’anticiper ma surprise.

Sur l’intrigue en elle même, maintenant: l’histoire est tellement énorme qu’elle pourrait être crédible, mais c’est un bon divertissement, et on se prend au jeu. J’admets avoir eu un moment de flottement quand l’histoire a viré de bord, mais j’ai réussi à me remettre dans la lecture sans trop de difficulté… le tout est documenté et foisonne d’infos, tant sur le monde de l’art que sur l’histoire et l’environnement politique et économique actuel. Intéressant donc, mais très dense (les mauvaises langues diront que c’est un peu fouillis…). Mais avec un bon rythme en tout cas.

Je crois qu’il est probable que je m’intéresse de plus près aux précédentes aventures de notre cher héros… Voilà peut être des thrillers prometteurs?

La 4e de couverture: Et si en recherchant un tableau volé, il déclenchait une affaire explosive ? 

Chargé d’enquêter sur le meurtre d’un ancien diplomate reconverti dans le trafic d’art, Gabriel Allon — espion et restaurateur de tableaux à ses heures — découvre que la victime a récemment eu entre les mains un chef-d’œuvre volé une dizaine d’années auparavant, une Nativité peinte par Le Caravage. Il comprend que cette affaire, bien plus complexe qu’il ne le pensait, a de stupéfiantes ramifications financières en lien avec la situation politique explosive du Proche Orient.
De Genève à Tel-Aviv, en passant par Venise et Paris, il va tisser un piège implacable et ingénieux. Avec un double objectif : retrouver le tableau du Caravage et surtout, porter un coup fatal aux intérêts financiers de l’un des hommes les plus cruels et puissants de la planète.
Dans ce roman d’espionnage au rythme et à l’inventivité diaboliques, Daniel Silva fait émerger les enjeux de notre monde actuel. Quant à son personnage Gabriel Allon, il mérite sans conteste de figurer au Panthéon des grands agents secrets de la littérature, au côté de George Smiley, Jack Ryan, Jason Bourne et Simon Templar.

512 pages, Ed. HarperCollins, 2016. Trad. P. Mortimer

 

Publicités

Alors? un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s