L’apothicaire – Henri Loevenbruck

L'apothicaire - Henri Loevenbruck

J’ai longtemps tourné autour de ce livre, allez savoir pourquoi. J’ai aussi longtemps tourné autour de cette chronique, tant cette histoire est indéfinissable!

On y parle d’un apothicaire (sans blague!), et l’histoire s’ouvre dans le Paris médiéval. Pour une fois, la 4e de couverture est bien faite, elle n’en dit pas trop (il s’agit de toute façon d’un livre de presque 800 pages que 3 lignes auront du mal à résumer):

«Il vécut à Paris en l’an 1313 un homme qui allait du nom d’Andréas Saint-Loup, mais que d’aucuns appelaient l’Apothicaire, car il était le plus illustre et le plus mystérieux des préparateurs de potions, onguents, drogues et remèdes…»

Un matin de janvier, cet homme découvre dans sa boutique une pièce qu’il avait oubliée… Il comprend alors que jadis vivait ici une personne qui a soudainement disparu de toutes les mémoires. L’Apothicaire, poursuivi par d’obscurs ennemis, accusé d’hérésie par le roi Philippe le Bel et l’Inquisiteur de France, décide de partir à la recherche de son propre passé, de Paris à Compostelle, jusqu’au mont Sinaï.

Entre conte philosophique et suspense ésotérique, L’Apothicaire est une plongée vertigineuse dans les mystères du Moyen Âge et les tréfonds de l’âme humaine.

Né en 1972. Henri Loevenbruck est écrivain, chanteur et compositeur. Auteur de thrillers et de romans d’aventure, il est traduit dans plus de quinze langues.

L’histoire commence presque comme une fresque historique, avec tous les ingrédients du roman d’époque, et puis les événements s’enchaînent, presque inexorables, et poussent notre cher Andréas Saint-Loup dans une direction surprenante, que lui même n’a pas envie de suivre. Plus on avance sur le chemin, plus l’histoire devient effectivement ésotérique, avec un petit côté « Da Vinci Code » et franchement, on a ENVIE de savoir ce qui va se passer ensuite. J’ai traîné dans ma lecture, mais j’ai lu, alors que beaucoup de livres me sont récemment tombés des mains, et j’ai vraiment passé un excellent moment, happée dans l’histoire.

Il faut accepter un petit côté surnaturel, sans quoi je vous déconseille fortement d’ouvrir ce livre. C’est une quête initiatique, avec tous les codes du genre, réflexions sur la vie, le chemin, la connaissance mais aussi des courses poursuites (à cheval, mais c’est quand même ça), des combats, des pièges, de la torture… et même quelques inquisiteurs franchement peu recommandables.

Je ne regrette absolument pas cette lecture, dont je suis quasi persuadée de me souvenir pendant un long moment.

797 pages, Ed. Editions 84 (J’ai Lu), 2013

Publicités

Alors? un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s