Projet Anastasis – Jacques Vandroux

Projet_anastasis-jacques_vandroux Difficile de passer à côté de cette histoire chez mon Ami libraire virtuel, ce livre est partout. 411 commentaires au moment où j’écris cet article, et une note de 4.5, forcément, ça intrigue.

Éditeur malin qui propose un tarif intéressant ET une accroche modeste qui dit: « Un thriller dans la lignée de Jean-Christophe Grangé et de Dan Brown.
Un auteur plébiscité par les lecteurs avec déjà 400 000 exemplaires vendus dans le monde. » 

Le suspense est à son comble et on a qu’une seule envie, lire! Je me suis lancée avec enthousiasme (un bon ami à moi, évidemment), et, malheureusement, j’ai un peu ralenti au fur et à mesure des pages pour fini par activer, par moments, ma lecture en diagonale. Pourquoi? parce que c’est long, voire longuet. Dans ce genre de lecture, j’ai envie de quelque chose de pêchu, qui n’arrête pas, qui me secoue.. et c’est effectivement le cas, mais avec quelques pages en trop à mon goût.

C’est un thriller qui coche toutes les cases du genre, et qui, parfois, bascule dans le cliché. Je trouve (mais c’est facile à dire pour moi qui ne fait « que » lire) qu’à trop vouloir en faire, ça nuit à l’histoire: trop de pages, trop de clichés, trop d’aventures (le pauvre héros doit être épuisé après toutes ces péripéties…) et du coup, on arrive avec une histoire assez improbable, que l’on pardonne parfois (Da Vinci code était pas franchement probable, qu’on soit très clairs, si?) mais qui là, m’ont laissée un peu perplexe. Tom Cruise, une fois remis de son aventure de Momie, pourrait tout à fait incarner le héros, il passe d’épreuve en épreuve un peu partout en France et en Europe, trouve de l’aide partout (le réseau poussé à son extrême!!), prend quand même quelques coups au passage mais finit par embrasser la jolie Dame en détresse….

Bref, les notes hyper positives et les commentaires dithyrambiques ont un compliqué la donne en mettant la barre un peu haut …! Je suis déçue d’être déçue, j’avais ENVIE de lire un super thriller… et je n’ai pas trouvé chaussure à mon pied.

Cet auteur, ou devrais-je dire auteurs puisque Monsieur ET Madame Vandroux tiennent la plume, est prolifique et largement plébiscité par les lecteurs, une sorte de succès story que seule internet sait faire, avec auto-publication au départ, grosse maison d’édition ensuite, etc. C’est une chouette histoire! Et à nouveau, me voilà déçue d’être déçue. Un thriller Français qui se passe en France? J’aurais aimé aimer. Il faut avouer aussi que le contexte n’est peut être pas bon; le livre s’ouvre sur un attentat à Notre Dame, et bien que l’auteur précise que ce n’est que fiction et que le livre a été écrit avant tous les événements qui nous endeuillent et inquiètent, j’ai été un peu mal à l’aise au début. On change radicalement de discours ensuite, mais le malaise a un peu persisté!

Je me réserve le droit de lire (ou pas) une autre histoire de l’auteur. Elles ont toutes l’air d’être indépendantes les unes des autres, donc il y a peut être moyen que d’autres histoires me plaisent?

En quelques mots, le résumé en dit toujours un peu trop: blessée lors de l’attentat de Notre Dame, une femme confie son enfant à un inconnu, qui disparaît dans la foule. Lorsqu’elle reprend connaissance, et constatant l’inaction des services de police, elle cherche l’enquêteur qui l’aidera. Commence alors une véritable chasse à l’homme, sur fond de complot d’ampleur internationale et de secrets de famille, où une partie de l’histoire qu’on aurait voulu garder profondément enterrée réapparaît …

524 pages, Ed. Robert Laffont, 2017

La Mémoire de Babel, La Passe Miroir T3 – Christelle Dabos

La mémoire de Babel, La passe miroir T3, Christelle DabosJe n’ai pas pu attendre, j’ai craqué et PIRE, j’ai même craqué pour la version Kindle, façon lecture immédiate, tout de suite, maintenant… viiiiite!

Et… c’est tout lu, et je trépigne (déjà, oui…) d’impatience pour la suite.

L’histoire se complique, et même si, (merci l’auteur et/ou la maison d’édition pour le oh combien nécessaire rappel des épisodes précédents) j’admets que j’ai mis un peu de temps à retrouver mes marques dans l’histoire. Peut être que les plus courageux lecteurs profiteront mieux de ce tome en ayant préalablement relu les précédents…

Les premiers chapitres sont donc un peu laborieux dans leur lecture, mais on se retrouve vite happé par l’histoire, et on arrive à la dernière page sans bien avoir compris pourquoi et comment on en est déjà là…

Suspense, surprises, chocs, aventures, tout est au rendez vous. Je trouve cependant que le ton devient un peu plus sombre, un peu plus violent, et notre pauvre Ophélie est confrontée à des événements de moins en moins sympathiques. Mais tout commence à prendre forme, et même si je me demande vers quoi l’auteur nous entraîne, j’ai hâte de voir ce qu’elle nous réserve! Mais, ce sera forcément avec un pincement au cœur: le prochain tome sera le dernier…

Je n’aime pas le résumé par contre (je n’ai même pas pris la peine de le lire avant d’ouvrir le livre), donc en quelques mots: Ophélie se morfond sur son arche Anima depuis plus de 2 ans, depuis que Thorn s’est évaporé dans la nature. Elle poursuit de très discrètes recherches, afin d’éviter les yeux et les oreilles de Dieu, qu’elle sait quasi omniprésent… Un indice va lui donner espoir de trouver Thorn, mais elle s’exposera alors à des dangers encore plus grands que ceux qu’elle a connu jusqu’à présent… A force de courage et de travail acharné, elle essaiera d’obtenir, enfin, des réponses…

Si vous avez vécu dans une grotte (sait-on jamais), je vous invite à lire le tome 1… c’est une histoire qui ne se découvre pas au hasard du 3e livre, il faut commencer par le début! (et, pour l’article concernant le tome 2, c’est par )

Bref, c’est toujours très très très bien, c’est Français, c’est… à lire.

496 pages, Gallimard Jeunesse, 2017.

Le livre de Saskia, T1, Le Réveil – Marie Pavlenko

Le livre de Saskia, T1, Le Réveil - Marie PavlenkoCette histoire fait partie de ceux qui ont bien plu à Zoé (clic pour son blog) et j’ai eu envie de m’y intéresser.

Période (bis repetita) de fatigue oblige, je suis ravie de me réfugier dans des livres à la lecture faciles mais qui arrivent à me faire sortir mon quotidien de l’esprit. Saskia a parfaitement rempli son rôle, un rythme agréable, une intrigue qui se construit doucement (peut être un peu trop d’ailleurs?) mais qui annonce une suite (2 tomes déjà parus qui complètent la trilogie) qui prévoit d’être intéressante.  Lire la suite

Soul of London – Gaëlle Perrin-Guillet

Soul of London - Gaëlle Perrin-GuilletEncore un livre qui a atterri sans que je me souvienne comment dans ma liste de souhaits chez mon libraire en ligne (bon, maintenant que j’ai fait mon enquête post lecture, je vois que le livre est à peu près partout, il aurait donc fallu que j’y mette du mien pour passer à côté, mais c’est déjà arrivé…). A l’heure où j’écris ce petit mot, le prix pour la version électronique est de 2€, et franchement, ça vaut le coup. Lire la suite

Opération Napoléon – Arnaldur Indridason

Opération Napoléon - Arnaldur IndridasonBon, ne tournons pas autour du pot: ça se lit vite, mais alors c’est franchement une histoire jetable ou presque.

Un avion nazi qui est retrouvé dans un glacier islandais, qui déclenche une série d’événements aux conséquences dramatiques (le nombre de morts autour de cette histoire est …. débile). Et évidemment, les Américains sauvent le monde ou presque…  bref.

C’est franchement pas la lecture de l’année, c’est un livre à lire (pour les amateurs de théorie du complot et de thriller au rythme soutenu) dans un train ou un avion et à oublier dès la dernière page tournée.

Quand je pense aux livres de qualité que j’ai pu lire de cet auteur, la comparaison avec celui là est franchement surprenante. Je pense notamment à la cité des jarres qui m’avait fait me ruer sur la suite, mais cet engouement s’est doucement étiolé au fur et à mesure de mes lectures.

Les critiques sont très mitigées, on sent que l’attachement à l’auteur ne suffit plus pour faire recette.

Next! Que c’est difficile de trouver un polar ou un bon livre d’action…!!

432 pages, Ed. Points, 2016. Trad. D. Fauquemberg (Damned! Je lis au passage que ce livre a été écrit en 1999…. Les sirènes du marketing et de la communication sont encore passées par là, pas sûre que ce soit intéressant pour l’auteur…)