A rake’s vow, Cynster T2 – Stephanie Laurens

A rake's vow - Cynster, T2 - Stephanie LaurensVous en conviendrez, la période est étrange. Déjà parce qu’il se passe des choses qui nous donnent envie de nous barrer… sur mars, et qu’ensuite parce qu’il fait chaud et pas beau (les deux sont apparemment possibles, une sorte de jackpot pourri de l’été, espérons que ca ne dure pas), bref, j’ai du mal à lire. J’ai commencé des trucs, posé, repris, reposé… et finalement, le seul que j’ai réussi à lire en entier est…. tadaaa… la suite de mes histoires d’amour de la famille CynsterLire la suite

Un bûcher sous la neige – Susan Fletcher

Un bûcher sous la neige - Susan FletcherCe livre me fait de l’oeil depuis un moment… Et comme j’avais envie de lire autre chose qu’un polar ou qu’une histoire de vapire, le temps était venu! 

Et je n’ai pas regretté! C’est un voyage, une histoire racontée par une « sorcière », au fin fond des highlands, du temps des jacobites et des guerres de pouvoir… Donc une femme qui a déplu, qui vit différemment, presque en marge… Mais qui ne jette pas de sorts, ne prédit pas l’avenir, elle soigne avec des plantes. 

C’est un livre que j’ai eu du mal à lâcher et qui m’a rendue assez mélancolique… On voyage avec Corrag, en suivant sa vie (pas facile et pourtant pas d’apitoiement) et les différentes étapes qui l’on fait devenir ce qu’elle est et arriver au fond de ce cachot, au pied du bûcher. 

Ca parle de regard de l’autre, du rôle de la femme dans la société à l’époque avec des échos dans le monde d’aujourd’hui, notre relation avec la nature, les saisons, les animaux… Et une petite partie discrète mais tellement importante concernant le pouvoir de l’intuition. 

Pas de grimoire donc, mais des bouffées d’air frais, des promenades dans la lande, des naseaux de chevaux tout doux que l’on peut presque toucher, j’ai été transportée. 

Un chouia long, peut être, mais le voyage est tel, que je pardonne volontiers ces quelques pages de trop. 

Bref, je valide! Et je suis presque surprise de cet avis, parce que le format de l’histoire est un peu déroutant et que j’ai eu peur, pendant les premières pages, de tomber dans un schéma répétitif avec un style étonnant. Mais le tout est au service de l’histoire… Et donc.. ça fonctionne! 

475 pages, Ed. J’ai Lu, 2013. Trad. S.V. Mayoux

By Zoé : Oh, my dear ! – T. J. Middelton

Oh_my_dear-TJ_MiddeltonLa phrase d’accroche de la couverture m’a intriguée : « Si sa femme est sur le canapé du salon, qui donc a-t-il poussé de la falaise ? ». La construction de l’histoire sort donc du classique « qui est le meurtrier ? » puisque nous nous interrogeons une fois n’est pas coutume, sur l’identité de la victime. Ce changement de point de vue m’a paru prometteur… Verdict ? Lire la suite