Le sourire du diable – Antonia Hodgson

Le sourire du diable - Antonia HodgsonJ’ai acheté ce livre parce qu’il m’a fait de l’œil en librairie, alors que -oh risque inconsidéré- il n’était pas sur ma liste de lecture. J’avais tout de même pris la peine de lire en diagonale les commentaires en ligne, et choisi d’ignorer les plus négatifs… Lire la suite

Soul of London – Gaëlle Perrin-Guillet

Soul of London - Gaëlle Perrin-GuilletEncore un livre qui a atterri sans que je me souvienne comment dans ma liste de souhaits chez mon libraire en ligne (bon, maintenant que j’ai fait mon enquête post lecture, je vois que le livre est à peu près partout, il aurait donc fallu que j’y mette du mien pour passer à côté, mais c’est déjà arrivé…). A l’heure où j’écris ce petit mot, le prix pour la version électronique est de 2€, et franchement, ça vaut le coup. Lire la suite

Carnaval -Ray Celestin

Carnaval - Ray CelestinVoilà un livre acheté au hasard, parce que j’aimais bien la couverture (faible lectrice que je suis) et que j’aime bien l’ambiance qui se dégage en règle générale des histoires qui se passent à la Nouvelle Orléans. Jazz et ambiance toute particulière, j’aime bien!

Et je confirme que c’était un bon achat non prémédité et non étudié  (comme quoi, il faut aussi oser parfois – mais j’ai été un peu échaudée par de terribles navets…) et je ne suis pas la seule de cet avis, puisque les commentaires sont incroyablement positifs.

Pour planter le décor, il s’agit d’une histoire inspirée de faits réels; un tueur à la hache a terrorisé la ville de la Nouvelle Orléans en 1918. L’auteur s’est librement inspiré de tout ça pour en faire un drôle de mélange… C’est en fait 3 enquêtes en une, 3 façons différentes de mener l’enquête et d’arriver à des conclusions identiques mais par des chemins distincts. On a donc 3 équipes: le flic intègre, la petite jeune qui veut devenir détective (femme, noire, albinos… pas que de quoi l’aider à cette époque), et l’ancien flic ripoux, libéré de prison, qui a besoin de trouver le tueur pour d’autres raisons.

Et on croise même un certain Louis Armstrong, et quand on creuse un peu, il s’avère que c’est celui que l’on connaît puisque tous les éléments de l’histoire du personnage sont sur la page wikipédia.

Si je dois être tout à fait juste, je dirais que la multiplicité des personnages compliqué un peu parfois la donne, puisque cela induit des personnages secondaires différents dans chaque « partie » et peut perturber le lecteur. Mais globalement, j’ai passé un moment fort agréable, et le livre ne m’est pas tombé des mains (au contraire) alors qu’en ce moment, je peine à lire…. J’espère me rattraper en vacances, encore faut il que mes choix livresques soient à la hauteur!

Bref, c’est un bon polar (je dirais pas thriller, parce que je n’ai pas senti de frisson d’angoisse ou de suspense particulier), dans une ambiance de jazz et de fêtes toute particulière, avec un soupçon de vaudou, de l’histoire, des cultures différentes, du français du créole, un peu de racisme et de sexisme d’époque… un mélange qui fonctionne très bien et donne un vrai bouquin bien sympathique.

Si j’ai correctement compris la fin, on peut tout à fait imaginer une suite, où deux des personnages principaux (au moins!) travailleraient ensemble quand ils n’ont fait que se croiser sur cet épisode là. Et, en plus de Louis Armstrong, on y croisera Al Capone. Tout un programme!

Une excellente surprise… et oui, qui fait écho avec l’actualité, mais cela fait aussi écho avec un moment d’histoire, donc après tout…. A suivre!

528 pages, Ed. 10/18, 2016. Trad. J. Szlamowicz

 

By Zoé : L’interprétation des meurtres – Jed Rubenfeld

L'interprétation_des_meurtres-Jed_RubenfeldLe titre m’a intrigué, je me suis penchée sur la 4ème de couverture et là surprise ! Je constate que le voyage de Freud aux États-Unis est  décidément un sujet qui inspire les écrivains. Après l’excellent Manhattan Freud du Français Luc Bossis (la chronique de Marie est ici), j’ai été curieuse de découvrir l’histoire imaginée par l’américain Jed Rubenfeld. Et pour la précision, son roman est même antérieur à celui de Luc Bossi. Lire la suite