L’exécutrice T1, le Baiser de l’Araignée – Jennifer Estep

l'exécutrice, T1, le baiser de l'araignée - jennifer EstepCette chronique pourrait s’intituler: « où comment se faire avoir en beauté » Lire la suite

Publicités

La Mémoire de Babel, La Passe Miroir T3 – Christelle Dabos

La mémoire de Babel, La passe miroir T3, Christelle DabosJe n’ai pas pu attendre, j’ai craqué et PIRE, j’ai même craqué pour la version Kindle, façon lecture immédiate, tout de suite, maintenant… viiiiite!

Et… c’est tout lu, et je trépigne (déjà, oui…) d’impatience pour la suite.

L’histoire se complique, et même si, (merci l’auteur et/ou la maison d’édition pour le oh combien nécessaire rappel des épisodes précédents) j’admets que j’ai mis un peu de temps à retrouver mes marques dans l’histoire. Peut être que les plus courageux lecteurs profiteront mieux de ce tome en ayant préalablement relu les précédents…

Les premiers chapitres sont donc un peu laborieux dans leur lecture, mais on se retrouve vite happé par l’histoire, et on arrive à la dernière page sans bien avoir compris pourquoi et comment on en est déjà là…

Suspense, surprises, chocs, aventures, tout est au rendez vous. Je trouve cependant que le ton devient un peu plus sombre, un peu plus violent, et notre pauvre Ophélie est confrontée à des événements de moins en moins sympathiques. Mais tout commence à prendre forme, et même si je me demande vers quoi l’auteur nous entraîne, j’ai hâte de voir ce qu’elle nous réserve! Mais, ce sera forcément avec un pincement au cœur: le prochain tome sera le dernier…

Je n’aime pas le résumé par contre (je n’ai même pas pris la peine de le lire avant d’ouvrir le livre), donc en quelques mots: Ophélie se morfond sur son arche Anima depuis plus de 2 ans, depuis que Thorn s’est évaporé dans la nature. Elle poursuit de très discrètes recherches, afin d’éviter les yeux et les oreilles de Dieu, qu’elle sait quasi omniprésent… Un indice va lui donner espoir de trouver Thorn, mais elle s’exposera alors à des dangers encore plus grands que ceux qu’elle a connu jusqu’à présent… A force de courage et de travail acharné, elle essaiera d’obtenir, enfin, des réponses…

Si vous avez vécu dans une grotte (sait-on jamais), je vous invite à lire le tome 1… c’est une histoire qui ne se découvre pas au hasard du 3e livre, il faut commencer par le début! (et, pour l’article concernant le tome 2, c’est par )

Bref, c’est toujours très très très bien, c’est Français, c’est… à lire.

496 pages, Gallimard Jeunesse, 2017.

Le dompteurs de lions – Camilla Läckberg

Le dompteur de lions - Camilla LäckbergJe tente un énième come back (j’espère que vous admirez mon acharnement à revenir et repartir…), pour de bon ou non, aucune idée!

J’aurais pu commencer par d’autres livres, mais celui là a une saveur particulière: j’ai lu et adoré tous les autres, j’avais hâte de le lire (rendez vous compte, dans une période où je ne lis pas, avoir hâte de lire….!) et j’ai été prodigieusement déçue de l’histoire.

J’ai trouvé ça mou, mou et remou. Et je ne suis pas la seule, on voit, en parallèle des commentaires archi positifs, une certaine lassitude s’installer chez certains lecteurs. Les histoires se suivent, les rebondissements se ressemblent… Il y a évidemment des twists, mais le reste de l’histoire ne réussit pas à donner au tout une apparence sympathique.

Pour le détail de l’intrigue, la 4e de couverture: Une jeune fille disparue depuis plus de quatre mois erre à moitié nue à travers la forêt enneigée avant d’atterrir sur une route déserte. La voiture arrive de nulle part, le choc est inévitable. L’accident n’explique pourtant pas les yeux crevés de la victime et les nombreuses blessures sur son corps. Lorsqu’Erica Falck commence à exhumer une vieille affaire de meurtre impliquant un ancien dompteur de lions, elle ne se doute pas que les sombres tentacules du passé sont en train de se refermer sur le présent. Et que le cauchemar ne fait que commencer…

J’en profite pour signaler que c’est particulièrement violent et cruel, avec des détails peu appétissants… Avis aux amateurs.

Bref, belle déception à la clé pour moi, mais j’ai persévéré malgré tout (ouf!) et j’ai quelques (autres) bonnes lectures en stock. Quant aux aventures de Camilla Läckberg, j’espère qu’elle trouvera une nouvelle dynamique au prochain épisode, vers lequel je ne vais certainement pas me ruer…

392 pages, Ed. Actes Sud, 2016. Trad. L. Grumbach