Red Queen – Victoria Aveyard

Red Queen - Victoria Aveyard Période de disette livresque oblige, je me suis rabattue sur ma liste de lecture et hop… Red Queen. Lecture à priori facile, rapide et divertissante. 

C’est une énième dystopie, et je dois avouer que j’ai eu une forte sensation de déjà lu… J’avais une idée intéressante de ce qui allait se passer… et ça s’est passé! Intrigue de cœur, de cour, politique, magouilles et manipulations diverses, l’auteur a cherché à mettre le paquet dans cette histoire, qui rencontre un franc succès auprès de sa vraie cible: les ados.

Ce n’est pas une lecture désagréable, loin de là, mais ce n’est pas un coup de cœur non plus. Du coup, pas envie de me ruer sur la suite, et les avis ne m’ont pas l’air si enthousiastes que ça de toute façon. Peut-être que j’ai passé l’âge? ou que j’en ai trop lu? ou alors que le filon est épuisé?

Bon, si je suis honnête, j’ai quitté l’adolescence il y a un très très court moment. Donc la piste de l’âge parait probable 🙂

Enfin, je manque certainement un chouïa d’objectivité en ce moment, mais il y doit bien y avoir UN livre qui me fera sortir de mon désert de lecture?

Pour les fans absolus de dystopie du genre, voilà la 4e de couverture: Dans le royaume de Norta, la couleur de votre sang décide du cours de votre existence. Sous l’égide de la famille royale, les Argents, doués de pouvoirs hors du commun, règnent sur les Rouges, simples mortels, qui servent d’esclaves ou de chair à canon.
Mare Barrow, une Rouge de dix-sept ans, tente de survivre dans une société qui la traite comme une moins que rien. Quand elle révèle sans le vouloir des pouvoirs extraordinaires et insoupçonnés, sa vie change du tout au tout. Enfermée dans le palais royal d’Archeon et promise à un prince argent, elle va devoir apprendre à déjouer les intrigues de la cour, à maîtriser un don qui la dépasse, et à reconnaître ses ennemis, pour faire valoir l’indépendance de son peuple.

Par contre, attention aux yeux! Fautes d’orthographe à GOGO! C’est bien dommage, encore plus dans un livre pour ados qui sont justement encore en train d’apprendre à écrire …

448 pages, Ed. Livre de Poche Jeunesse, 2016. Trad. A. Delarbre

Changement total de registre pour la prochaine lecture…Je croise les doigts pour venir faire ENFIN un commentaire enthousiaste…

Publicités

Alors? un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s