Au chat et à la souris – James Patterson

Au chat et à la souris - James PattersonMinute blonde. J’ai lu celui là, sans lire celui d’avant. Rien de bien difficile à comprendre, me direz vous, ce n’est qu’un polar… et pourtant, j’ai eu un peu de mal à me remettre dans l’histoire, me souvenir qui était méchant et qui était gentil…

et j’ai été déçue. Mais j’ai tout lu. 

Je dirais donc que ce n’est pas le meilleur de la série Alex Cross. Les personnages sont toujours attachants, mais je n’ai pas été convaincue par cette chasse à l’homme à tiroirs. J’ai tourné les pages, mais sans conviction, c’est assez paradoxal! Je vais vite devoir en lire un autre pour redorer l’image que j’ai de cette série (écrite par le même auteur que ma série Doudou, c’est dire comme j’apprécie pourtant cet auteur!).

Deux histoires dans l’histoire, plusieurs personnages, des revirements de situation, des ficelles énormes, des surprises quand même; mélange assez peu digeste me concernant, mais certains « confrères » commentateurs livresques du web sont plus enthousiastes.

Je crains être au milieu d’une sorte de passage à vide côté lecture; j’ai du mal à apprécier ce que je lis, du mal à trouver des livres à lire (alors que, on est BIEN d’accord, ça ne manque pas) et que j’ai même fini par lire un livre sur la finance d’entreprise, tellement je peine à trouver des idées.

Donc, si toi lecteur, tu as une âme charitable, donne moi une idée! Sinon, je risque 1. d’arrêter de lire quelques temps ou (pire PIRE) 2. de me plonger dans une série avec des vampires qui font des bisous aux demoiselles en détresse.

Help?

Pour revenir à mon Alex Cross (ne faites pas comme moi, commencez par le début et lisez dans l’ordre…), voilà la 4e de couverture de ce 4e opus de la série Alex Cross

L’Amérique peut trembler ! Gary Soneji a réussi à s’évader. À Washington, à New York, ici, là où ailleurs, n’importe où, n’importe quand, des innocents vont payer. Le monstre n’a plus rien à perdre : le sida va bientôt l’emporter. Mais, avant de tirer sa révérence, Gary va se venger. De la vie, certes, mais aussi d’Alex Cross. Ce sale flic, ce sale psy qui avait osé l’arrêter ! Et, cette fois, c’est lui qui va mener le jeu. Une partie de gendarmes et voleurs inversée. Le flic changé en souris. Un vrai conte de fées ! C’est pour ça que l’affaire M. Smith, avec laquelle on le bassine – un autre monstre, un as du scalpel qui ensanglante l’Europe depuis des années -, Alex Cross ne veut pas en entendre parler. Encore que si le FBI et Interpol continuent à le solliciter...

444 pages, Ed. pocket, 2005. Trad. P. Hupp

Publicités

Alors? un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s