Récidive – Sonja Delzongle

Récidive - Sonja Delzongle Sonja Delzongle a réussi à m’embarquer au Kenya dans son excellent Dust, et avait moins réussi à me convaincre avec l’histoire suivante, qui se passait aux USA, dans le froid de l’hiver (chronique ici).

Mais, comme je suis de bonne composition et que je suis friande de ce genre d’histoire, je me suis de nouveau laissée tenter. On change encore radicalement de décors: même si une bonne partie de l’intrigue se passe aux « States » (à dire avec l’accent, une casquette et un chewing gum – clichés bonjouuur…!), le reste se passe bien chez nous: à Saint Malo.

Et, même si je reconnais que l’auteur à un talent particulier pour rendre des paysages vivants, nous faire vivre le vent, la brume, les embruns et les vagues, ça n’a pas suffit pour me tenir en haleine. Certes, il y a quelques passages qui viennent un peu pimenter le tout, et quelques surprises également, mais si je dois me souvenir du livre, je retiendrais justement ces paysages et pas l’intrigue, ce que je trouve un peu dommage.

Bref, je ne suis pas aussi conquise que j’aurais voulu, un peu déçue… et la présence d’un chat n’a pas réussi à me convaincre, dommage ;-).

A suivre, peut être que le prochain opus me plaira plus!…

Pour ceux qui auraient envie d’en savoir plus:

Saint-Malo, hiver 2014. Du haut des remparts, sorti de prison, Erwan Kardec contemple la mer en savourant sa liberté. Il y a trente ans, il a tué sa femme à mains nues, devant leur fille, Hanah. 
Jamais il n’aurait été démasqué si la fillette n’avait eu le courage de le dénoncer. Malade, nourri d’une profonde haine, il n’aura de cesse de la retrouver avant de mourir. 
À New York, au même moment, Hanah qui a appris la libération de l’assassin de sa mère est hantée par le serment qu’il lui a fait de se venger. De cauchemars en insomnies, son angoisse croît de jour en jour. 
Pourquoi a-t-il tué sa mère ? Quand surgira-t-il ? Quels sont ces appels anonymes ?
La confrontation est inévitable.
Quand on est traqué, mieux vaut-il se cacher, ou regarder la mort dans les yeux ?

Sonja Delzongle est également l’auteur du très remarqué Dust (Denoël, 2015) et de Quand la neige danse (Denoël, 2016), choisi par Yann Plougastel, du Monde, dans le top 20 des « meilleurs romans noirs et polars » 2016. Sa profileuse Hanah Baxter est désormais l’un des personnages qui comptent dans le paysage du thriller français.

A mon humble avis, il vaut mieux se ruer sur Dust, si vous ne l’avez pas encore fait. Et pour celui-ci, il est peut être reservé aux bretons pure souche ou à ceux qui ont envie de faire une cure d’iode…

416 pages, Ed. de l’Epee, 2017

Publicités

Alors? un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s